EOS dans le Pacte mondial des Nations Unies : La responsabilité sociale des entreprises pour les utilisateurs avancés.

L’engagement social n’est pas nouveau pour EOS. En adhérant au Pacte mondial des Nations Unies, ce sujet prend une orientation stratégique particulière pour le groupe. Découvrez comment appliquer les objectifs de l’initiative à votre entreprise dans cet entretien avec deux expertes en conformité.

  • En 2021, EOS a adhéré au Pacte mondial des Nations Unies, une initiative mondiale de développement durable lancée par les Nations Unies.
  • Cette adhésion a permis d’accélérer considérablement la vitesse à laquelle EOS intègre la responsabilité sociale des entreprises dans sa culture.
  • À ce jour, EOS analyse les possibilités de contribuer aux objectifs de l’initiative et identifie des potentiels qui, dans un second temps, seront déclinés en objectifs particuliers et résumés en une stratégie RSE.

En adhérant au Pacte mondial des Nations Unies en 2021, EOS a réaffirmé ses ambitions d’améliorer le monde, du moins dans son propre champ d’action. Plus de 16 000 entreprises réparties dans plus de 160 pays participent aujourd’hui à l’initiative des Nations Unies visant à rendre le monde plus durable et plus juste dans les trois domaines que sont l’environnement, le social et la gouvernance (en bref : ESG).

La manière dont les membres mettent en œuvre les objectifs de l’initiative peut être très différente en pratique. L’adhésion à elle seule ne suffit évidemment pas. Bien au contraire : chaque nouveau membre doit commencer par définir ses objectifs à partir des principes de l’initiative et les intégrer dans une stratégie de responsabilité sociale des entreprises (RSE) obligatoire. EOS mène actuellement ce processus et analyse ses impacts. Alisha Kumar et Sibylle Weingart, les deux collaboratrices en charge de la conformité, expliquent pendant l’entretien quels peuvent être ces aspects et la manière dont le processus se poursuivra.

EOS dans le Pacte mondial des Nations Unies : Alisha Kumar et Sibylle Weingart discutent de la stratégie RSE d’EOS.
Le monde de la finance n’est pas le seul à devoir être amélioré : la stratégie RSE d’EOS s’adresse également aux consommatrices et consommateurs, au secteur économique et à ses propres collaborateurs.

Qu’est-ce qui fonctionne déjà bien chez EOS du point de vue de la RSE ?

Sibylle : La famille fondatrice Otto a toujours transmis avec conviction les bases éthiques en matière de gestion de l’entreprise. Et ce, dans le sens où nous vivons la responsabilité sociale à l’intérieur et à l’extérieur de nos secteurs d’activité. L’année dernière, EOS a défini pour elle-même quatre champs d’action à retenir : Responsible Collection, Joint Progress, Financial Sustainability et Environmental Protection. En interne, nous avons par exemple élaboré un code de conduite, le Code of Conduct, pour aider les collaborateurs à s’orienter. Pour toutes les parties prenantes externes, c’est une référence fiable sur laquelle elles peuvent s’appuyer dans leurs relations avec EOS.

Alisha : La responsabilité d’EOS vis-à-vis de ses collaborateurs s’est notamment manifestée lors de la pandémie de coronavirus. Nous avons tous été très rapidement mis au travail à domicile. Dans un souci de préservation de la santé, les règles en la matière ont souvent été appliquées de manière plus stricte que ne l’exigeait le législateur. Pour nous, il était également très important de concilier travail et famille, notamment grâce à des modèles de travail flexibles. Les salariés peuvent en outre réduire temporairement leur temps de travail si leur situation personnelle l’exige. EOS permet donc à tous ceux qui le souhaitent d’adapter le travail à leurs conditions de vie du moment, et non l’inverse.

EOS dans le Pacte mondial des Nations Unies : Sibylle Weingart, Head of Corporate Compliance du groupe EOS
Adhérer au Pacte mondial de l’ONU permet de prendre conscience de la nécessité d’élaborer sa propre stratégie RSE cohérente à partir de valeurs déjà appliquées.
Sibylle Weingart
Head of Corporate Compliance du groupe EOS

Quelles nouvelles orientations attendez-vous de l’adhésion au Pacte mondial des Nations unies ?

Sibylle : Adhérer au Pacte mondial de l’ONU permet de prendre conscience de la nécessité d’élaborer dès à présent sa propre stratégie RSE cohérente à partir de valeurs déjà appliquées. Prenons le thème de la diversité : grâce à l’engagement des collaborateurs, des réseaux tels que Queer@EOS et Female Empowerment Network W:isible ont déjà vu le jour chez EOS ces dernières années, donnant un visage à la démarche de diversité de l’entreprise.

En vue de fournir une orientation stratégique à ces efforts, EOS a récemment créé un Diversity and Inclusion Board, également soutenu par la direction. Car aujourd’hui, nous le savons : une culture d’entreprise diversifiée et inclusive apporte de nombreux avantages – qu’il s’agisse d’une amélioration de la productivité des collaborateurs, d’une diminution du taux des départs ou d’un avantage concurrentiel décisif dans la recherche de talents.

Objectifs de développement durable : 17 objectifs pour un monde durable

Avec l’Agenda 2030, les Nations unies ont établi une feuille de route pour notre avenir. Il contient 17 objectifs de développement durable qui ne s’adressent pas seulement à la société civile, mais également à tous les gouvernements et au monde économique :

  • Objectif 1 : éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
  • Objectif 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable
  • Objectif 3 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • Objectif 4 : assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  • Objectif 5 : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  • Objectif 6 : garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable
  • Objectif 7 : garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  • Objectif 8 : promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  • Objectif 9 : bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  • Objectif 10 : réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
  • Objectif 11 : faire en sorte que les villes et les groupements d'habitations soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables
  • Objectif 12 : établir des modes de consommation et de production durables
  • Objectif 13 : prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions
  • Objectif 14 : conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • Objectif 15 : préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  • Objectif 16 : promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous
  • Objectif 17 : renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement et le revitaliser

En matière de diversité et de gestion des collaborateurs, EOS fait donc déjà bonne figure. Qu’en est-il des autres objectifs du Pacte mondial des Nations unies ?

Alisha : Au total, le Pacte mondial des Nations unies poursuit 17 objectifs de durabilité, à savoir les Objectifs de développement durable (ODD). Toutefois, il n’est pas très opportun pour une entreprise de vouloir atteindre les 17 ODD en même temps. Chaque entreprise et chaque secteur a ses propres leviers à actionner pour réaliser l’objectif global d’un monde durable et équitable. Voilà pourquoi nous avons dans un premier temps analysé les domaines dans lesquels nous pouvons faire la plus grande différence en tant que prestataire de services financiers.

EOS dans le Pacte mondial des Nations Unies : Alisha Kumar, Junior Corporate Compliance Officer dans le groupe EOS
Nous devons nous poser la question de savoir comment travailler de manière plus durable en termes d’environnement. Surtout au niveau de la consommation d’électricité, l’utilisation de technologies, la consommation d’énergie des serveurs ou du recours aux voyages d’affaires.
Alisha Kumar
Junior Corporate Compliance Officer dans le groupe EOS

Que révèle l’analyse ?

Sibylle : Dans notre secteur, l’objectif numéro un, à savoir la lutte contre la pauvreté, figure bien entendu en tête de liste. Il serait par exemple très intéressant de se préoccuper davantage du salaire que les gens doivent gagner aujourd’hui pour pouvoir satisfaire leurs besoins fondamentaux. À cela s’ajoute l’objectif numéro quatre, une formation de qualité. Une meilleure formation en matière financière est un moyen éprouvé de lutter contre le surendettement dans la société. La société d’utilité publique finlit foundation d’EOS a déjà une bonne expérience dans ce domaine en formant des élèves d’écoles primaires à bien gérer l’argent. En interne, l’accent est mis sur les objectifs trois et cinq, la santé et le bien-être ainsi que l’égalité des droits. 

Alisha : En tant que prestataire de services financiers à la pointe de la technologie, les activités opérationnelles d’EOS ont une faible empreinte carbone. Néanmoins, nous pensons que chacun doit apporter sa contribution, quelle qu’elle soit. C’est pourquoi nous avons également ajouté à notre agenda l’objectif 13 – Protection du climat – qui est également très important au niveau du groupe Otto. EOS collabore avec le groupe Otto pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2030. Nous nous posons donc la question de savoir comment travailler de manière plus durable en termes d’environnement. Surtout au niveau de la consommation d’électricité, l’utilisation de technologies, la consommation d’énergie des serveurs ou du recours aux voyages d’affaires.

EOS dans le Pacte mondial des Nations Unies : Alisha Kumar et Sibylle Weingart élaborent une feuille de route pour définir au niveau du groupe les mesures RSE d’EOS.
En collaboration avec une société de conseil externe, les deux expertes en conformité, Alisha Kumar et Sibylle Weingart, élaborent une feuille de route au niveau du groupe pour définir les mesures RSE d’EOS.

Quelle est la suite ?

Sibylle : L’étape suivante consiste à élaborer ses propres objectifs à partir de ceux des Nations unies (ONU) et à aligner les initiatives de RSE existantes en fonction de ceux-ci. En externe, il s’agit par exemple de traiter les consommatrices et consommateurs ainsi que leurs données de manière responsable. En interne, cela concerne des points tels qu’un lieu de travail non discriminatoire, une rémunération équitable ou un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Alisha : La société de conseil externe :response nous a aidés à identifier les questions prioritaires. Elle a déjà accompagné le groupe Otto dans ce processus et sait quels sont les aspects à prendre en compte. En collaboration avec de nombreux départements, nous allons ensuite formuler des objectifs concrets et, sur cette base, établir une feuille de route avec les mesures correspondantes pour les prochaines années. Les objectifs fixés ne deviendront obligatoires qu’à ce moment-là, ce qui permettra alors de mesurer le succès de notre stratégie RSE.

Que signifie la notion de responsabilité sociale des entreprises (RSE) pour vous personnellement ?

Alisha : En tant qu’entreprise, EOS n’est pas la seule à contribuer au développement durable et à œuvrer socialement, chacun d’entre nous y participe également en partageant des valeurs communes. Je ne veux pas seulement vivre les valeurs qui guident mes propres actions, mais aussi les instaurer et les intégrer dans mon environnement professionnel et privé. En tant que jeune femme aux racines multiculturelles, je vois la diversité comme l’un des sujets clés, qui ne devrait plus être considéré comme « utile à avoir », mais comme un sujet incontournable. Un autre objectif important à mes yeux est la transparence des informations et l’élimination de l’écart de rémunération entre les sexes.

Sibylle : Pour moi, la RSE va au-delà d’une approche purement motivée par les critères ESG de la stratégie commerciale. En tant qu’individus et en tant qu’entreprise, nous devons nous préoccuper des conséquences de nos actions pour les générations futures. Cela implique de se questionner de manière honnête et transparente et d’identifier les effets négatifs que l’on peut avoir sur la société. Je pense qu’EOS fait un grand pas en avant dans ce domaine avec sa propre stratégie RSE élargie et sa feuille de route concrète.

Photo credits: Sven Wied

N’hésitez pas à échanger avec nous sur le Pacte mondial des Nations Unies !

Sabrina Ebeling
Corporate Communications & Marketing

Tél.: +49 40 2850-1480

s.ebeling@eos-solutions.com