L’exercice 2020/21.
Le bilan d’un exercice exceptionnel.

Des instabilités inattendues sur certains marchés et de nombreux obstacles sur notre manière de travailler au quotidien : notre exercice 2020/21 a été marqué par la pandémie mondiale du coronavirus. Néanmoins, nous avons réussi à traverser la crise avec succès sur le plan international en maintenant notre stabilité.

Quatre bonnes raisons pour expliquer notre stabilité en ces temps de crise

  • Marché : Nous investissons avec succès dans le rachat de créances et obtenons des résultats records dans certains pays. 
  • Technologie : Nous poursuivons notre digitalisation et améliorons ainsi notre activité opérationnelle ainsi que nos intégrations internes. 
  • Références : Nos clients et partenaires commerciaux font confiance à nos services, même lors de périodes difficiles.
  • Responsabilité : Nous nous engageons en faveur d’un monde sans dettes et voulons améliorer la situation financière de nos client(e)s et des mauvais payeurs. 

Rapport annuel

Découvrez tous les détails de notre rapport annuel 2020/21 sous format numérique.
Lire notre ePaper

Marché

Performant, malgré un marché difficile

En raison de la crise mondiale du coronavirus, l’exercice écoulé a été compliqué pour EOS. Néanmoins, nous avons réussi à être bénéficiaires. Même si nous n’atteignons pas le résultat record de 2019/20, notre chiffre d’affaires total de 2020/21 se situe toujours à un niveau très élevé. 

de chiffre d’affaires ont été enregistrés par le Groupe EOS.

ont été investis par EOS dans des technologies innovantes et des systèmes informatiques clés.

a été attribuée à EOS par la principale agence de notation.

« Avec l’année éprouvante que nous avons passée, ce résultat positif n’était en aucun cas acquis. Malgré un marché en déclin, nous avons pu marquer des points grâce à nos compétences clés et rester efficaces au niveau international. Je suis donc fier de l’excellente performance de nos équipes ».
Klaus Engberding, CEO du groupe EOS

Chiffre d’affaires et résultat : stables malgré quelques baisses

The graph shows the revenues generated by EOS in the last four financial years: in 2017/18 it is €795.0 million, in 2018/19 it is €813.7 million, in 2019/20 it is €853.1 million, in 2020/21 it is €792.5 million.

La tendance du chiffre d’affaires au cours des quatre derniers exercices (en millions d’€)

Le groupe EOS clôture l’exercice 2020/21 avec de légères baisses, mais se maintient néanmoins à un bon niveau. Avec 792,5 millions d’euros, le chiffre d’affaires total est inférieur de 7,1 % à l’excellent chiffre de l’exercice précédent.
En savoir plus
The graph shows the results that EOS has generated in the last four financial years: in 2017/18 it is 279.8 million euros, in 2018/19 it is 283.6 million, in 2019/20 it is 343.4 million, in 2020/21 it is 312.4 million.

Évolution du résultat (EBITDA) au cours des quatre derniers exercices (en millions d’€)

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) s’est situé en 2020/21 à 312,4 millions d’euros. EOS a su maintenir sa rentabilité pendant l’année marquée par le coronavirus, malgré une légère baisse du résultat.
En savoir plus
Découvrez plus en détails les faits et les chiffres sur le développement des activités 2020/21 dans la version numérique.
Lire ici

Performances en détails : Vue d'ensemble des différentes régions EOS

The EOS Group's sales in the financial year 2020/21 are distributed among the individual regions as follows: 36.5 % at € 289.1 million is attributable to Germany, 31.5 % at € 249.7 million to Eastern Europe, 26.1 % at € 207.1 million to Western Europe and 5.9 % at € 46.6 million to North America. Eastern Europe accounts for 31.5 %, Western Europe for 26.1 % at € 207.1 million, and North America for 5.9 % at € 46.6 million.

Au cours de cet exercice comptable, l’Allemagne reste la région au plus fort chiffre d’affaires du Groupe EOS. On enregistre au total un recul dans toutes les régions qui, dans tous les pays, est essentiellement la conséquence de la pandémie du coronavirus : les moratoires et les incertitudes sur les marchés ont entraîné une diminution temporaire du volume des créances et par conséquent un recul des investissements. Cependant, les différents pays, avant tout en Europe de l’Ouest et de l’Est, ont pu tirer des bilans positifs. C’est ainsi que l’Espagne a justement enregistré des investissements records au cours du deuxième semestre. Par ailleurs, le niveau d’investissements de l’année précédente a été dépassé dans certains pays d’Europe de l’Est en particulier en Russie et en Pologne.

Les faits marquants de nos régions

Investissements stables :

En Allemagne, le niveau d’investissement s’est élevé à 168,2 millions d’euros et se situe donc à un niveau constant. Avec 289,1 millions d’euros, soit 36,5 % du chiffre d’affaires consolidé, l’Allemagne est, cette année encore, le pays le plus important du Groupe EOS. 

Transformations :

En Espagne, EOS a achevé sa transformation en passant d’une société de service de recouvrement de créances, à une société de rachat de créances. Dans le même temps, nous y avons acquis une solide position sur le marché en tant qu’acquéreur de portefeuilles.

Objectifs dépassés :

En Russie, en Slovénie, en Slovaquie et en Pologne, nous avons largement dépassé le résultat de l’exercice précédent. En Croatie, en Pologne et en Bosnie-Herzégovine, les investissements ont dépassé le niveau de l’exercice précédent.

Investissements solides :

Le secteur d’activité des rachats de créances a atteint aux États-Unis un niveau nettement supérieur à celui de l’exercice précédent. Les bénéfices du servicing ont également augmenté de manière significative par rapport à la même période.

Renforcement de notre position sur le marché :

Les rachats de créances renouvelables ont notamment dominé le marché allemand des rachats de créances en 2020/21. Nous avons réussi à augmenter le volume géré sur le recouvrement de créances. 

Niveau élevé d’investissement :

En Europe de l’Est, nous avons pu augmenter le niveau d’investissement dans les NPL par rapport à l’exercice précédent d’environ 3 % pour atteindre 195,3 millions d’euros. Les investissements les plus élevés en matière de NPL ont été réalisés en Croatie (30 %), suivie de la Pologne (27 %) et de la Russie (14 %). 

Autres chiffres de nos régions

Technologie.

Notre ADN est digital

L’exercice écoulé a une fois de plus montré à quel point la digitalisation des processus d’entreprise est importante. Chez EOS, nous avons déjà beaucoup réalisé dans ce domaine. L’analyse des données assistée par l’IA est un élément central de notre modèle économique. La communication en temps réel et les outils numériques nous assistent également au quotidien. Un sujet toujours central : comment améliorer les expériences de nos clients à l'aide de l’informatique et de la technologie. 

« Nous améliorons la coopération intergroupe en créant des bases de données communes et en standardisant les procédures. Cela améliorera considérablement les échanges entre les sociétés EOS. C’est de ça qu’il s’agit : utiliser les possibilités techniques pour promouvoir la communication et la coopération au sein du Groupe. »
Justus Hecking-Veltman, CFO du Groupe EOS

Technologie de pointe : Projets de digitalisation chez EOS

Systèmes de recouvrement des créances :

Le logiciel « Kollecto » et la nouvelle version web « Kollecto+ » nous aident à standardiser les procédures. Le résultat : une gestion des créances encore plus efficace dans 12 pays. En Allemagne, EOS a enregistré l’exercice dernier huit fois plus d’utilisateurs/trices de son système de recouvrement de créances FX développé en interne.

Chatbots :

Des collègues virtuels interviennent déjà dans plusieurs pays. Ils soulagent la charge de travail de nos centres d'appels, répondent automatiquement aux questions ou traitent les questions liées aux créances. Nous prévoyons d’étendre ce programme à d’autres sites EOS à l’avenir.

Analyse des données :

En France, nous travaillons à optimiser davantage notre processus de recouvrement de créances à l’aide du cloud. Au Danemark, EOS développe actuellement un outil d’aide à la décision basé sur l’IA pour nous aider à évaluer le succès des procédures légales de recouvrement des créances. À l’aide d’algorithmes d’apprentissage automatique, nous évaluons nos procédures internes afin d’élaborer des calendriers de paiement qui ne dépassent pas les moyens financiers disponibles. 

Vous pouvez découvrir les détails de ces projets et plus encore dans notre bulletin électronique.

En savoir plus
Lire l'ePaper Lire l'ePaper

Références.

Ensemble, faire face à tout

Au cours de l’exercice 2020/21, un grand nombre de nos quelques 20 000 clients ont été affectés par des changements, parfois importants, dans leurs secteurs et leurs activités commerciales. Nous sommes fiers de pouvoir contribuer à plus de stabilité et de sécurité grâce à nos services en ces temps difficiles.

« En Suisse, nous coopérons avec EOS dans le domaine de la gestion des créances depuis plus de 15 ans. Nous entretenons une relation de coopération extrêmement proche. L’équipe gère les patient(e)s de nos client(e)s avec respect et professionnalisme et tient également compte de leur situation financière particulière. C’est particulièrement important dans le secteur des soins. »
Suisse : David Pravato, Swisscom Health

« Partenaire depuis plus de 15 ans avec EOS, nous apprécions vraiment le service et la coopération. L’approche toujours orientée vers la recheche de solutions ainsi que la flexibilité ont clairement conduit à une plus grande discipline de paiement de la part des mauvais payeurs. Notre collaboration répond à toutes nos attentes, que ce soit le contact avec nos client(e)s, dans la négociation ou les performances dans le recouvrement des créances. »
Slovaquie : a.s.-Mgr. Marek Jakab, Všeobecná úverová banka, a.s.

Responsabilité.

Changing for the better

Digitalisation, changement climatique et crise de coronavirus : nous vivons une époque de profonds changements de paradigme. Ces défis économiques et sociaux ne peuvent être relevés que par ceux qui agissent avec prévoyance et responsabilité. EOS en est conscient. C’est pourquoi nous avons défini quatre secteurs clés pour notre stratégie de responsabilité d’entreprise (Corporate Responsibility - CR) au cours de l’exercice 2020/21. Ceux-ci seront continuellement développés à l’avenir afin d’améliorer les choses à long terme. 

Responsible Collection :

EOS défend une gestion respectueuse et équitable des débiteurs et un désendettement durable et axé sur la recherche de solutions.

Joint Progress :

EOS assume une responsabilité sociale – tant au sein de sa propre entreprise en promouvant l’autonomie, la diversité et l’inclusion, que sur le plan social grâce à ses propres initiatives de formation.

Environmental Protection :

EOS vise à atteindre son objectif de neutralité climatique d’ici 2030 grâce à des mesures ciblées pouvant être mises en œuvre rapidement. 

Téléchargements

Lisez l'intégralité du rapport annuel sous forme d'ePaper.

Télécharger le rapport annuel au format PDF :