Marwin Ramcke, le nouveau CEO : « Nous allons définir les nouvelles références du secteur financier ».

Depuis février 2022, Marwin Ramcke est le nouveau CEO à la tête du Groupe EOS. Dans cette interview, il révèle ses projets pour l’avenir et les challenges auxquels les dirigeants sont confrontés aujourd’hui.

  • Le nouveau CEO mise fortement sur l’international.
  • Groupe EOS :  de prestataire de services de recouvrement national à investisseur financier international axé sur la technologie.
  • La responsabilité sociétale et la diversité sont les moteurs du Groupe EOS.

Bonjour, M. Ramcke, félicitations pour vos nouvelles fonctions. Quelle est la première mesure que vous avez mise en œuvre en tant que CEO d’EOS, et comment vous sentez-vous ?

MARWIN RAMCKE : Merci beaucoup ! Dans un premier temps, j’ai appelé tous mes collaborateurs directs pour leur dire que j’étais ravi de notre collaboration. C’est vraiment une équipe d’experts qui m'attend et j’ai hâte de commencer à travailler avec eux. J’ai déjà beaucoup d’idées pour l’avenir. En même temps, j'ai une conscience aigüe des responsabilités liées à mes nouvelles fonctions. 

Je suis convaincu que nous pourrons définir les nouvelles références à l'avenir, non seulement dans le secteur du recouvrement, mais également dans tout le secteur financier.
Marwin Ramcke, CEO du Groupe EOS

Où souhaitez-vous mener le Groupe EOS au cours des prochaines années ?

Autrefois prestataire de services de recouvrement national, EOS a évolué pour devenir un investisseur financier d’ampleur internationale qui réalise aujourd'hui une grande partie de Ses bénefices à l’étranger. Nous sommes l’une des principales sociétés de recouvrement en Europe. Nous avons réellement de quoi être fiers. Cependant, nous avons encore beaucoup de potentiels. L’une de mes principales missions sera de définir les nouvelles références avec EOS, non seulement dans le domaine du recouvrement, mais également dans tout le secteur financier.  

Comment comptez-vous y parvenir ?

Nous devons grandir ensemble en tant que Groupe et collaborer plus étroitement au niveau international. Cela fonctionne déjà très bien pour les projets informatiques et le rachat de créances. Mais nous devons encore nous améliorer dans les autres domaines, tels que l’optimisation de la technologie des processus, c’est-à-dire la collaboration optimale entre l’homme et la technologie. 

Un bon dirigeant se distingue par son courage et son ouverture d’esprit. Il apporte de la stabilité malgré les incertitudes et motive ses équipes à travailler ensemble dans la même direction.
Marwin Ramcke, CEO du Groupe EOS

Quel est le défi le plus urgent qu’EOS devra surmonter dans les années à venir ?

Il s’agit sans aucun doute de ce qu'on appelle la « guerre des talents ». Les collaborateurs qualifiés se font de plus en plus rares et nous le ressentons déjà fortement. En tant que Groupe, nous devons donc nous souder et renforcer notre présence internationale. Nous ne devons pas limiter nos recherches aux marchés du travail locaux. Ces talents sont éparpillés partout dans le monde et c’est à nous de les convaincre de rejoindre EOS pour un emploi attractif à Hambourg, à Paris ou à Budapest. À cet égard, je suis certain que la langue joue un rôle essentiel. Nous allons donc parler davantage anglais au siège de Hambourg. Ce n’est que de cette manière que nous parviendrons à attirer les meilleurs talents au niveau international.

Depuis peu, la responsabilité sociétale des entreprises est gérée, chez EOS, au plus haut niveau de direction: comment souhaitez-vous poursuivre dans cette direction ?

À ma connaissance, le Dr Michael Otto a été l’un des premiers chefs d’entreprise à prendre la responsabilité sociétale au sérieux. Après mes 20 ans de travail au sein du Groupe Otto, ce sujet fait également partie de mon ADN. Mes collègues du conseil d'administration d’EOS et moi nous engageons à défendre nos valeurs au niveau international. C’est valable pour la responsabilité sociétale en général comme pour la diversité en particulier. Celle-ci représente un sujet important pour notre société depuis déjà longtemps. L’un de nos objectifs principaux consiste à augmenter fortement le pourcentage de femmes dans des postes de direction au cours des prochaines années.

À vos yeux, quelles sont les caractéristiques d’un bon dirigeant ?

Nous n'avons jamais connu autant de changements qu’à l’heure actuelle. Cette situation représente un défi important pour les dirigeants, qui doivent être capables d’organiser le changement dans leur propre entreprise sans savoir réellement où ces mesures les mèneront étant donné que le monde évolue en permanence. Parallèlement, ils doivent soutenir leurs collaboratrices et collaborateurs. Un bon dirigeant se distingue donc par son courage et son ouverture d’esprit et il est également capable de faire face aux incertitudes. Il apporte de la stabilité au cœur des changements et motive les équipes à entreprendre ce voyage ensemble. 

Suivez-vous un modèle à cet égard ?

Je n'ai pas réellement de modèle, mais j’applique une règle simple : je souhaite en apprendre davantage chaque jour, m’améliorer ou évoluer par rapport à la veille. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Marwin Ramcke et le Groupe EOS, n’hésitez pas à nous contacter.

Tel: +49 40 2850-1480

s.ebeling@eos-solutions.com

Contactez-nous

Photo credits: Benno Ochs, Sebastian Vollmert