Comportement de paiement: excellent en Europe. Pour combien de temps?

En Europe, quatre clients sur cinq paient leurs factures dans les délais. Depuis cinq ans, cette tendance du comportement de paiement se poursuit. Mais avec l’affaiblissement de l’économie, un nombre croissant d’entreprises est inquiet pour l’avenir.

Études
  • Actuellement, 81% des Européens paient leurs factures dans les délais.
  • Ralentissement économique: l’indice du climat des affaires Ifo est au plus bas depuis 2014.
  • Perspectives pessimistes pour l’avenir: le développement économique a un impact négatif sur le comportement de paiement.

Les entreprises européennes bénéficient d’opérations commerciales efficaces, car quatre Européens sur cinq (81%) règlent leurs factures dans les délais. C'est l’un des résultats de l’étude très représentative «European Payment Practices» de 2019, réalisée pour la douzième fois par Kantar dans 17 pays pour le compte du prestataire de services financiers EOS.

Les allemands paient avec le moins de retard.

Cette tendance se poursuit depuis 2014. L’année dernière seulement, le quota de payeurs avait atteint un nouveau sommet de 79% pour la cinquième fois consécutive. Pour les particuliers, il est de 84% supérieur à celui des clients professionnels (79%). La Russie a de loin le taux de paiement le plus élevé, avec 89%. Les leaders en Europe de l’Ouest cette année sont les clients allemands qui paient à 86% leurs factures dans les délais. Vient ensuite le Danemark avec 85%, qui a terminé premier en Europe de l’Ouest l’année dernière. Avec 80%, le taux dans les pays d’Europe de l’Est est toutefois légèrement inférieur à celui des pays d’Europe de l’Ouest (83%).

L’une des principales raisons de cette tendance positive est la situation économique stable. En 2018, selon une analyse de l’institut d’études de marché Gesellschaft für Konsumforschung (GfK), le pouvoir d’achat moyen en Europe a augmenté de 2,5%. Une autre raison semble être les délais de paiement spécifiés. Un regard sur l’évolution des dernières années montre que plus les délais de paiement sont courts, plus le taux de paiement à temps est élevé. Par exemple, les entreprises allemandes et danoises prévoient des délais de paiement relativement courts de 23 et 24 jours respectivement. Dans l’ensemble de l’Europe, la valeur moyenne est de 33 jours.

Mauvais comportement de paiement: selon l’étude d’EOS, les entreprises allemandes s’attendent à une détérioration du comportement de paiement
Mauvais comportement de paiement: les entreprises allemandes ne sont pas optimistes pour l’avenir

Prévisions: le climat des affaires atteint son plus bas niveau depuis des années.

La question est de savoir si ce développement se poursuit. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), par exemple, prédit que le produit intérieur brut allemand ne progressera que de 0,7% en 2019, soit moitié moins qu’en 2018.

Et plus encore: l’économie continue de ralentir et l’indice du climat des affaires Ifo atteint son plus bas niveau depuis 2014. Les experts s'attendent à ce que la production économique continue de chuter. La croissance s'affaiblit également dans le reste de la zone euro et en Chine.

«Et les vraies crises sont encore à venir», déclare Klaus Engberding, Directeur général du groupe EOS. «Des sujets comme le Brexit ou la guerre commerciale américano-chinoise paraissent si souvent dans les actualités que la gravité de la situation s’atténue déjà. Mais les conséquences sont bien réelles et vont frapper les entreprises durement.»

Les conséquences d’un mauvais comportement de paiement ne doivent pas être sous-estimées, elles représentent un manque à gagner et des problèmes de liquidité pour les entreprises. Klaus Engberding, CEO EOS Group

Les crises affectent le comportement de paiement.

Dans l’étude, ce développement se reflète déjà. En Europe, 24% des entrepreneurs estiment que le comportement de paiement se dégradera au cours de l’année prochaine. L’incertitude touche également des pays très stables tels que le Danemark, où jusqu'à présent 85% des clients ont réglé leurs factures à temps. 13% y attendent une détérioration du comportement de paiement, contre 8% l’année précédente.

Comportement de paiement: Klaus Engberding, CEO d’EOS
«Et les vraies crises sont encore à venir», déclare Klaus Engberding, CEO d’EOS

«Les conséquences d’un mauvais comportement de paiement ne doivent pas être sous-estimées», déclare Monsieur Engberding, «elles représentent un manque à gagner et des problèmes de liquidité pour les entreprises.» Cela peut être fatal: 15% des entrepreneurs d’Europe de l’Ouest et 16% d’Europe de l’Est ont déclaré qu’en cas de défaut de paiement, leur existence était menacée.

Téléchargez gratuitement le sondage EOS maintenant. Lien vers le portail de l'enquête

Plus d’informations? N’hésitez-pas à nous contacter!

Photo credits: Sarinya Pinngam / EyeEm / Getty Images, Jann Klee / EOS

Imprimer